De nombreux indicateurs existent pour aider les traders à prendre des décisions d’investissement sur le Forex, à tel point qu’il peut être difficile de savoir lesquels utiliser lorsqu’on débute. À travers ce cours, nous allons découvrir 5 des principaux indicateurs utilisés sur le Forex.

indicateurs forex

MACD

Le premier des 5 indicateurs que nous allons voir est la MACD (Moving Average Convergence Divergence).

La MACD est un indicateur de tendance basé sur les moyennes mobiles. Il s’agit en fait simplement de la différence entre 2 moyennes mobiles exponentielles de périodes différentes (le plus souvent 12 et 26 jours).

L’indicateur est composé de 2 courbes : la courbe de la MACD, et la courbe de signal, qui est aussi une moyenne mobile exponentielle, calculée sur 9 jours.

L’exploitation de l’indicateur MACD est plutôt simple, et consiste à repérer les croisements entre la courbe de la MACD et la courbe de signal.

Nous pouvons alors identifier 2 types de signaux :

  • Si la courbe de la MACD coupe à la hausse la ligne de signal, pour passer au-dessus de cette dernière, alors il s’agit d’un signal d’achat.
  • Si au contraire la courbe de la MACD coupe à la baisse la ligne de signal, pour passer sous cette dernière, alors il s’agit d’un signal de vente.

La MACD est un indicateur sensible, qui a l’avantage de donner des signaux tôt. Mais cet avantage peut également être un inconvénient, car le risque d’erreur est relativement important. Il faut donc idéalement coupler la MACD avec d’autres indicateurs, dans le but de valider ses signaux.

 

Stochastique

Tout comme la MACD, le stochastique est un indicateur composé de 2 courbes.

La première, la courbe du stochastique, est appelée le %K.

La deuxième, qui est une moyenne mobile servant de signal, est appelée %D.

En plus de ces 2 courbes, il y a 2 bornes représentées par des lignes horizontales, qui indiquent les niveaux 80 et 20 du stochastique.

Lorsque le stochastique est en-dessous de la ligne représentant le niveau 20, on considère qu’on est en situation de survente. Dans cette situation, l’idée est d’attendre que la courbe du stochastique (%K) revienne couper la ligne de niveau 20 à la hausse, ou que le stochastique coupe la courbe du signal (%D) à la hausse dans la zone de survente, pour acheter.

À l’inverse, si le stochastique se trouve au-dessus de la ligne de niveau 80, on est alors en situation de surachat. Dans ce cas, on attendra que la courbe du stochastique coupe la ligne de niveau 80 à la baisse, ou que %K coupe %D à la baisse dans la zone de surachat, pour vendre.

 

RSI

Le RSI (Relative Strength Index) est l’un des indicateurs les plus utilisés sur le Forex.

Tout comme le stochastique, le RSI est composé de zones de surachat et de survente. La zone de surachat est définie au-dessus du niveau 70, alors que la zone de survente se situe sous le niveau 30. Il y a également une zone appelée « zone de neutralité », positionnée à 50.

Le RSI cherche à mesurer la dynamique du marché en faisant un rapport entre les hausses et les baisses moyennes, sur une période définie. La période recommandée par le créateur de cet indicateur, J. Welles Wilder, est de 14 jours. Cependant, les périodes de 5, 9, 21 ou encore 25 jours sont également utilisées par les traders, en fonction de l’objectif recherché.

Pour interpréter les signaux envoyés par le RSI, nous pouvons procéder comme ceci :

  • Nous pourrons identifier un signal d’achat si le RSI sort de la zone de survente, s’il franchit la zone de neutralité à la hausse, ou encore s’il effectue un rebond haussier sur la zone de survente ou sur la zone de neutralité, qui font alors office de support.
  • Au contraire, nous serons face à un signal de vente si le RSI sort de la zone de surachat, s’il franchit la zone de neutralité à la baisse, ou s’il effectue un rebond baissier sur la zone de surachat ou sur la zone de neutralité, qui font dans ce cas office de résistance.

 

Parabolic SAR

Passons maintenant au Parabolic SAR (Stop And Reverse).

Le but de cet indicateur est d’identifier les retournements de tendance. Il se modélise sous forme de points, positionnés sous le cours dans une tendance haussière, et au-dessus dans une tendance baissière.

Il est recommandé de n’utiliser le Parabolic SAR que lorsqu’il y a une tendance forte, bien établie. La première étape est donc de s’assurer que nous sommes bien dans une tendance haussière ou baissière suffisamment forte, avant d’avoir recours à cet indicateur.

En effet, lorsque la tendance n’est ni réellement haussière, ni réellement baissière, et que les cours fluctuent un peu à la hausse, puis à la baisse… le SAR ne se montre pas très performant.

Le principal intérêt de cet indicateur est d’identifier des points de sortie d’une position, qu’elle soit à l’achat ou à la vente. Si le cours passe en-dessous du Parabolic SAR, alors on peut considérer qu’il est temps de sortir de notre position d’achat. À l’inverse, si nous avions pris position à la vente, et que le cours passe au-dessus du SAR, cela peut être le moment de sortir de cette position.

 

Bandes de Bollinger

Nous voilà au dernier des 5 indicateurs parmi les plus utilisés en trading sur le Forex : les bandes de Bollinger.

Les bandes de Bollinger se basent, comme beaucoup d’indicateurs, sur une moyenne mobile (généralement une MM20 ici).

Les « bandes » sont représentées par 2 lignes, placées à distance fixe au-dessus et en-dessous de cette moyenne mobile, ce qui forme donc un canal. Ces 2 lignes sont en fait également des moyennes mobiles auxquelles on ajoute pour l’une, et on soustrait pour l’autre, un écart type.

Cet indicateur permet de mesurer la volatilité du marché. Plus les bandes de Bollinger sont écartées, plus le marché est volatile. À l’inverse, plus les bandes sont resserrées, plus le marché est calme.

Les bandes de Bollinger peuvent aider les traders à prendre des décisions d’achat ou de vente de plusieurs manières :

  • Achat quand le cours passe au-dessus de la bande supérieure, ou lors d’un rebond sur la bande inférieure.
  • Vente quand le cours passe sous la bande inférieure, ou lors d’un rebond sur la bande supérieure.

 

Ces indicateurs sont loin d’être les seuls à la disposition des traders sur le Forex, mais ils constituent une base intéressante à avoir dans sa caisse à outils de trader débutant. Dans tous les cas, aucun indicateur ne se suffit à lui-même, il faut apprendre à tirer le meilleur de chaque, et à les combiner, pour obtenir de meilleurs résultats en analyse technique.