Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 71% de comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Dans ce cours nous allons vous montrer une des situations typiques où l’analyse fondamentale et l’analyse technique échouent à donner une indication pertinente sur l’évolution du cours d’une paire de devises.

Plus précisément, des situations où on utilise le trading des acteurs d’envergure sur le marché, qui possèdent souvent des informations que nous ne possédons pas …

Paradoxal ? Pas vraiment. Même si le cours d’une paire dépend principalement de paramètres fondamentaux et techniques, il peut aussi être influencé par ce qu’on appelle le sentiment de marché.

 

rapport cot sentiment marche

 

Comme son nom l’indique, il s’agit de l’émotion, de l’opinion générale du marché des changes et en particulier des intervenants les plus importants sur le Forex (hedge funds, brokers, courtiers institutionnels, gros investisseurs boursiers…). Parmi les nombreux indicateurs du sentiment, il y en a un auquel nous allons nous intéresser de près : le rapport CoT ou Commitment of Traders de la CFTC.

 

Le sentiment de marché

Le sentiment de marché relève de la psychologie des marchés

Commençons ce cours avec un exemple dans l’actualité récente.

En 2016, les sondages donnent Hillary Clinton confortablement vainqueur des élections présidentielles US devant Donald Trump. Toutefois, l’imbroglio autour du vote des Grands Électeurs débouche sur une victoire de Donald Trump, à la surprise générale.

Les marchés boursiers réagissent très nerveusement : les fonds spéculatifs clôturent massivement leurs positions en USD, incluant contrats à terme sur des indices tels que le DJ30 et le NASDAQ100.

Pourtant, 2 jours après, les prises de position sur ces mêmes actifs reprennent, tirant cette fois leurs cours vers des plus hauts. Les annonces de l’administration Trump ont donc rassuré les investisseurs.

Conclusion : la première réaction des marchés à une annonce relève souvent d’un sentiment, pas forcément confirmé par les fondamentaux.

Pour les traders Forex, il faut donc comprendre que le sentiment est soit haussier, neutre ou baissier. Lorsque le sentiment est baissier, il tend à alimenter une baisse du cours. A l’inverse, un sentiment haussier va soutenir une hausse du cours.

Le sentiment relève donc d’un aspect psychologique. Il s’agit pour le trader de se positionner en fonction du sentiment sur le marché des devises pour en tirer avantage.

 

Les principaux indicateurs de sentiment

Comment mesurer quelque chose qui relève de la psychologie ?

Il y a une poignée d’indicateurs basés soit sur des sondages qui sont menés par des agences, soit sur l’analyse des positions prises par l’ensemble des intervenants sur le marché

Voici quelques-uns des plus populaires:

 

Sentiment de marché : principaux indicateurs de sentiment
Indicateur Base de calcul Source Actif de base
VIX Sondage CBOE Options
High-Low Index Sondage NYSE Actions
Moyenne Mobile 200 j Rapport de transactions NYSE Actions
Commitment of Traders Rapport de transactions CFTC Contrats à terme

 

Le VIX (CBOE) est un indicateur de sentiment directement lié au prix des options. Un VIX en hausse signifie que les intervenants du marché ont un recours croissant à des instruments de couverture. Et si des traders sentent la nécessité de couvrir leurs positions, c’est qu’ils s’attendent à une forte volatilité. Ceux qui suivent le VIX utilisent souvent une moyenne mobile pour déterminer à tout moment si la valeur du VIX est relativement élevée ou faible. Un VIX élevé est synonyme de marché haussier proche d’un retournement.

Le High-Low Index (NYSE) compare tout simplement le nombre d’actions qui ont connu un plus haut sur les 12 derniers mois, et celui des actions ayant connu un plus bas sur la même période. Si l’indice est inférieur à 30, cela signifie que les actions sont proches de leurs plus bas, et que le sentiment général est baissier. A l’inverse, s’il est supérieur à 70, les actions se négocient donc près de leurs plus hauts, indiquant un sentiment général haussier.

La Moyenne Mobile 200-jours (NYSE) indique combien d’actions sont négociées à un prix au-dessus de leur moyenne mobile de long terme. S’il indique 60%, cela signifie  que les actions sont globalement haussières. S’il indique 80%, c’est le signe qu’un retournement est proche.

Le Rapport CoT (CFTC) est un rapport hebdomadaire de positionnement. Il montre les positions ouvertes de différents groupes d’intervenants sur les marchés de contrats à terme. Par exemple, si le positionnement sur des futures sur l’EUR/USD est en hausse d’une semaine à l’autre, cela indique que le cours EUR/USD sera certainement amené à grimper.

 

Le rapport COT

Le rapport CoT permet donc d’avoir une visibilité sur les positions ouvertes des traders sur les différentes monnaies, grâce aux données de la Commodities Futures Trading Commission (CFTC).

1er détail important : il est hebdomadaire, tous les vendredis à 21h heure de Paris – ce qui signifie qu’il peut être soigneusement mis en lien avec une stratégie de daytrading ou de swing trading sur le Forex.

2ème détail important : il concerne des positions sur contrats à terme – ce qui signifie qu’il indique en gros ce que les traders envisagent comme niveau futur du cours, à 30j, 3 mois voire 12 mois.

3ème détail important : le rapport CoT contient non seulement les positions sur contrats à terme sur devises, mais aussi les contrats à terme sur d’autres actifs – ce qui permet aux traders Forex sur des paires de devises associant l’USD de prendre confirmation sur les indices par exemple.

A quoi ressemble le rapport CoT ?

Notez tout d’abord que le CoT distingue 3 groupes d’acteurs : les “commercial traders”, les “non-commercial traders” et les “non-reportable traders”.

 

Rapport CoT : les 3 catégories d’intervenants
Type d’intervenant Explication Exemple
Commercial traders Entreprises multinationales avec un besoin de se couvrir contre le risque de change American Airlines

Toyota

Non-commercial traders Banques d’investissement, Fonds spéculatifs, Gestionnaires de fortune BlackRock
Non-reportable traders Daytraders, Particuliers fortunés

 

Premièrement, les “Commercial Traders” font référence à des entreprises commerciales. Ce sont généralement des multinationales qui souhaitent se couvrir contre les fluctuations de la cotation d’un actif.

Pensez à une compagnie aérienne comme AMERICAN AIRLINES qui souhaiterait se couvrir contre une augmentation prochaine du cours du kérosène. Ou à une multinationale comme TOYOTA qui souhaiterait se protéger contre le yo-yo habituel de la paire USD/JPY, et sécuriser son budget approvisionnement.

Quant aux “Non-Commercial Traders”, il s’agit plus de gros spéculateurs. Fonds spéculatifs, sociétés de trading de matières premières, banques d’investissement, gestionnaires de fortune … Leurs intérêts sont essentiellement spéculatifs mais selon les intérêts de leurs clients ils peuvent également se positionner dans une logique d’investisseur.

Enfin, les “Non-Reportable Traders” sont plus des traders qui ne font pas partie des 2 premières catégories. La plupart sont des spéculateurs particuliers, dont l’importance est secondaire pour le marché.

Voici un extrait du rapport CoT du 28 janvier 2014. On y voit clairement les 3 groupes décrits précédemment, avec leurs positions sur les futures EUR/USD : 

 

rapport cot
Source: CFTC, 2014

 

Stratégie de trading et rapport CoT

En lisant ce rapport, difficile à première vue de trouver un quelconque moyen de relier des positions à 3 mois sur l’USD, le JPY, le GBP ou l’EUR avec notre trading des paires EUR/USD, USD/JPY et EUR/GBP …

Il y a en réalité plusieurs manières d’utiliser le CoT. La principale concerne l’existence de fortes divergences entre les gros spéculateurs (les “non-commercial traders”) et les grosses entreprises (rappelez-vous les “commercial traders”).

Prenons cette fois le rapport sur les futures USD/JPY, toujours au 28 janvier 2014 :

rapport cot forex USD JPY

 

Exactement à la même période, on constate des fortes poussées baissières sur la paire USD/JPY :

evolution USD JPY
Source : IG Markets

 

Il est bon de signaler qu’en matière de Forex trading, les entreprises sont les plus optimistes en période de baisse, et très pessimistes lorsque le marché atteint des plus hauts.

Il est indispensable de comprendre qu’ils se soucient peu de perdre de l’argent chez leur courtier Forex sur leurs positions en contrats à terme, puisque ce ne sont que des « assurances » commerciales.

C’est normal : ici leur logique est de se couvrir contre une baisse de la paire USD/JPY, c’est-à-dire un Yen plus fort face au Dollar, ce qui dégraderait leur pouvoir d’achat.

Ici, comme la tendance de fond est à la hausse, les entreprises sont comme nous l’avons écrit sur un scénario pessimiste quant à la monnaie japonaise : pour se couvrir en cas d’arrêt brutal de la hausse du yen, elles ont donc augmenté leurs positions en short (+14 583) et quitté leurs positions en long (-19 500).

 

Les spéculateurs, eux, constituent la contrepartie des entreprises commerciales sur ces transactions de contrats à terme. Cela implique de spéculer avec pour objectif de faire des profits en profitant des mouvements de prix jusqu’à l’échéance des contrats à terme.

En temps normal, ils devraient donc suivre la tendance du marché et spéculer sur une baisse temporaire.

Or ici ils font l’inverse, ayant massivement quitté leurs positions short sur le Yen (-25 920, comme l’indique la valeur entourée). Pour autant, ils ne se sont pas positionnés en long (+2 849, la valeur juste à gauche), alors qu’on aurait pu s’attendre à ce qu’ils le fassent.

Une lecture possible de ce CoT est donc que le faible appétit des spéculateurs pour les contrats long indique qu’ils ne pensent plus que la paire USD/JPY va grimper plus haut. Autrement dit, les spéculateurs nous donnent peut-être le signe d’un retournement de tendance.

D’ailleurs avez-vous remarqué le RSI et la moyenne mobile à 100 jours ? Tous deux indiquent que le prix va baisser !

 

En conclusion

Le rapport CoT de la CFTC donne des informations très utiles sur le positionnement des spéculateurs et des multinationales sur le marché du Forex, devise par devise.

Il faut comprendre que les multinationales ont l’impact le plus fort à long sur la tendance des devises majeures (dollar américain, livre sterling, euro, franc suisse) et les taux de change.

Les spéculateurs (courtiers, institutionnels, brokers forex) leurs servent de contrepartie pour assurer la liquidité et ont pour objectif de trader le Forex sur ses variations à plus court terme.

C’est ce dernier aspect que les traders Forex débutants/expérimentés peuvent exploiter pour gagner de l’argent à l’échelle du trading Forex & CFD avec effet de levier.

Concrètement, pour interpréter les signaux Forex du CoT, il faut :

  1. Chercher une confirmation du positionnement des spéculateurs : si la tendance est baissière, ils doivent normalement se positionner en short
  2. Détecter un éventuel changement dans leurs positions : un changement de plus de 10% de leurs positions d’une semaine à l’autre est un signal fort pour votre plan de trading

Attention : le rapport CoT n’est pas disponible par défaut dans votre compte de trading démo/réel (compte eToro ou FXCM par exemple) ni dans une plateforme de trading (MetaTrader par exemple). Il faut donc aller le consulter sur le site officiel de la CFTC ou consulter les différents commentaires d’experts mis à disposition par des services comme Thomson Reuters ou Bloomberg.

Formation Vidéo Forex